entretien-canalisation

Il arrive dans certains cas que vous soyez amené à résoudre un problème de plomberie par vous-même. A l’aide de simples méthodes apprenez comment repérer une fuite d’eau via vos canalisations. Notre guide fournit en plus des informations pour installer ou remplacer vos équipements plomberie sans ennui.

Comment savoir si sa tuyauterie est sujette à une fuite

Le compteur ne ment presque jamais…Vous ne payez que ce que vous consommez. Si ce n’est pas le cas, il s’agit forcément d’une fuite.

Commencez d’abord par couper le compteur. Ne le relancez pas avant au moins 12 à vingt quatre heures.

Il vous faudra ensuite relever les indications du compteur lors de la coupure puis lors de la réouverture du circuit. L’écart d’entre les deux c’est-à-dire la différence de valeur vous indiquera la perte d’eau :

  • Commencez par freiner l’alimentation en eau depuis votre robinet principal localisé en aval de votre compteur. Attendez 12 à vingt quatre heures avant de le remettre en route.
  • Commencez par jeter un coup d’œil au niveau du compteur et notez ce qu’il affiche : votre consommation d’eau traduite en m3. Ne perdez pas d’œil les autres unités en hl, dal et litres situées à droite de la virgule. Quand les douze à 24 heures se sont écoulées, rouvrez-le ; notez les indications pour pouvoir connaitre votre quantité exacte de perte d’eau en calculant l’écart entre les deux chiffres.
  • Reprenez votre bloc-papier et stylo, notez ce qu’affiche le compteur d’eau après l’avoir relancé. Faites écouler de l’eau à votre robinet et ne perdez pas votre compteur de vue. Le cas où ce dernier tourne, il révèle l’existence d’une fuite de canalisation d’eau quelque part. Coupez le compteur une fois de plus pour noter le résultat final. Servez-vous de calculatrice pour déterminer l’écart entre les chiffres et connaître le volume exact d’eau ayant fuit à votre système plomberie. Pour connaître votre débit réel de fuite, divisez le chiffre obtenu par 12 ou par vingt quatre selon la durée de coupure.
  • Une fois tous les éléments d’informations réunis : présence de fuite, débit et volume exact de perte d’eau… Vous pouvez dès lors inspecter toutes vos installations et robinets à problèmes pour combler la fuite.

Recommandations indispensables pour en finir avec les problèmes de fuite d’eau

Un tuyau ou un raccord défectueux est souvent responsable d’une fuite d’une importance plus ou moins grande.

  • Quel produit de bouchage choisir pour son tuyau fuyant en Cu ?

La meilleure façon de pallier un problème de fuite au niveau de votre tuyau en Cu consiste à utiliser un ruban adhésif spécial autoamalgamant ou un mastic adhésif bi-composant et durcisseur.

  • Et si la fuite provenait de votre raccord ?

Remplacez carrément de joint lorsque le problème de fuite réside au niveau d’un raccord.

  • Votre tuyau en Cu libère beaucoup d’eau ? Colmatez- le en utilisant un mastic

Opérez d’abord le nettoyage de la conduite. Prenez un chiffon et commencez par essuyer la zone fuyante et puis, polissez délicatement le tuyau sur une surface à peu près plus large que la fuite. Ceci vous permettra d’accrocher facilement le produit.

Peaufinez le polissage en utilisant une brosse métallique, une laine fine ou un morceau de toile éméri fine Fragmentez le mastic en premier ; moulez- le. Répétez l’action jusqu’à ce que vous obteniez un mélange de produit homogène et moelleux. La conduite est maintenant prête à recevoir le mastic que vous avez préparé, tranché et modelé. Aplanissez manuellement la boule sur la zone de fuite préalablement poncée. Assurez-vous-en l’adhérence. Il vous suffit de patienter le temps nécessaire pour laisser durcir et sécher le produit et permettre un colmatage efficace de votre tuyau fuyant.

  • Opérer un calfeutrage de fuite sur tuyauterie en Cu, c’est facile en utilisant d’un ruban adhésif spécial autoamalgamant. La conduite doit-être polie et propre ! Prenez du papier abrasif, une toile émeri fine ou une brosse métallique pour l’abraser. Servez-vous ensuite d’un chiffon ou d’un torchon bien propre pour le nettoyer. Utilisez un sèche-cheveux pour sécher votre tuyau fuyant en cuivre. Une fois cela fait, il ne vous restera plus qu’à appliquer la bande sur la conduite fuyante.

Quand le raccord lui-même est défectueux et manifeste une fuite ? Comment faire ?

  • Quand la fuite provient de votre bague PVC, la meilleure solution consiste à vous en approprier une neuve. Si elle est encore récupérable, resserrez-la tout simplement. Si elle continue à faire fuir de l’eau, replacez votre joint ou remplacez-le.

Mastic ou ruban antifuite ? : Quelle solution de colmatage correspond à son type de tuyau en Cu pour résoudre une fuite de canalisation

Trouver d’où provient une fuite du premier coup parait impossible ou presque ; les causes sont nombreuses : Gel de tuyauterie, défaut de fabrication, mauvaise qualité de soudage, défectuosité de tuyaux suite à un choc direct, effet coup bélier, micro-vibration… Un ruban adhésif antifuite autoamalgamant ou un mastic antifuite bi-composant est utile par exemple pour colmater les petites fuites alors que c’est différent pour le cas d’un gros jet de fuite nécessitant cette fois-ci l’assemblage d’un nouveau raccord.

entretiens-canalisations

  • Mastic bi-composant antifuite :

Comprenant 2 composants dissociés : adhésif et durcisseur, le mastic antifuite est proposé sous forme de barres ou de tablettes minidoses. Le produit permet un colmatage efficace d’un tuyau en cuivre une fois parfaitement malaxé avec les doigts. Le mélange homogène et moelleux ainsi obtenu s’endurcit et comble la zone fuyante.

  • Bande adhésive antifuite :

On le confond souvent avec un ruban adhésif noir électricien or, les deux diffèrent l’un à l’autre de par leur nature et conception. Le ruban antifuite est autoamalgamant par nature. Dès qu’on l’applique sur la surface à colmater, le ruban adhésif autoamalgamant antifuite se fond avec le tuyau.

Recommandations pratique de dépannage pour réparer une fuite d’eau au niveau d’une tuyauterie en PVC

  1. Empêchez l’eau de fuir à commencer par fermer le compteur

Après avoir arrêté le compteur, assurez-vous aussi qu’aucune eau ne circule en amont de la partie fuyante.

  1. Repérez les zones de la partie défectueuse du tuyau PVC avant de la découper

Indiquez votre découpe de part et d’autre de la partie abimée de votre tuyau PVC. Tronçonnez- la en vous servant d’une scie à métaux, d’une scie égoïne ou d’une scie à guichet.

  1. Les éléments résiduaires doivent être totalement limés

Pour réussir le polissage des zones de contacts d’un tuyau fuyant en PVC, optez pour l’utilisation d’un un simple couteau, d’un papier abrasif ou d’un cutter que pour celle d’un ébavureur traditionnel.

  1. Maintenant au tour du nettoyage des surfaces de contact !

Prenez une feuille essuie-tout propre et trempez-la dans de l’alcool pour dégraisser les manchons ; de même pour toutes les extrémités de la conduite sur une échelle de trois à 5 centimètres.

  1. Le déglaçage des surfaces de contact est fondamental et ça se passe maintenant !

L’étape est incontournable pour garantir une bonne adhérence à la colle antifuite.

  1. Prenez votre ruban métreur pour dimensionner les éléments de tuyau à échanger

Mesurez la partie à enlever, soustrayez 1 centimètre de la longueur ainsi obtenue.

  1. Le nouveau tuyau a été bien jaugé ! Maintenant il vous faudra le découper :

Le nouveau tube une fois prêt, intégrez- le délicatement dans les mâchoires d’un établi pliant. Prenez ensuite votre feutre et commencez par marquer la longueur des zones à découper. Muni d’un scie à métaux, scie égoïne ou scie à guichet scindez maintenant le nouveau tube puis ébavurez ses surfaces de contact. Vous pouvez utiliser un papier abrasif ou un simple petit couteau à la place.

  1. Pensez maintenant à joindre le nouveau tuyau à votre tuyauterie :

Préparez votre tuyauterie à recevoir le fragment du tuyau de remplacement en ouvrant légèrement l’une des sections de conduite restantes. Ouvrez les colliers qui maintiennent la partie la plus courte pour l’éloigner du mur ou pour la poser totalement au sol.

  1. Collez les surfaces de contact :

Vous pouvez procéder de 2 façons :

  • Encoller sur les surfaces dégelées dans les manchons.
  • Encoller les surfaces de contacts au bout de votre tuyau et des segments de la conduite initiale.
  1. Le tube doit être raccordé aux manchons :

Pour terminer, il ne vous reste plus qu’à relier manchons et tubes. Faites alors introduire les manchons aux bouts du tube neuf, sans les faire tourner. Le tuyau de remplacement doit être par la suite enfilé de part et d’autre de chaque côté.

 Remplacement d’une chasse d’eau : Conseils pratiques

Vous avez décidé de remplacer votre ancienne chasse d’eau, mais d’abord pensez à la vider en vous assurant de la coupure du clapet d’arrivée situé à l’un des deux côtés du réservoir.

  1. On ne démonte pas une chasse d’eau sans enlever son couvercle :

Le seul moyen de démonter une chasse d’eau tirette, c’est de la dévisser. Quant au démontage d’une chasse d’eau pressoir, il vous faudra détacher le fil assurant son lien.

  1. Et c’est maintenant que vous allez vous débarrasser de l’ancienne chasse d’eau :

Servez-vous d’une clé plate ou une clef à molette pour dévisser l’écrou liant le robinet d’arrivée d’eau à votre système de remplissage. Le robinet flotteur est à retirer du réservoir en dévissant l’écrou en plastique l’immobilisant.

  1. Commencez par dévisser les écrous qui enferment le réservoir des toilettes sur la cuvette. Enlevez les vis par le haut ensuite. Après avoir détaché le réservoir, soulevez-le et posez-le. Enlevez le soin d’étanchéité usagé et dévissez aussi le mécanisme de fixation du réservoir à l’aide d’une clé spéciale.
  2. Pour réussir le montage de votre nouvelle chasse d’eau, vous devez absolument restituer le réservoir sur la cuvette :

Astiquez la céramique et remettez le réservoir à sa place. Vissez-en d’abord de fond et puis l’écrou du système de fixation de la nouvelle chasse d’eau: celui-ci avec une clé spéciale. Montez le nouveau joint mousse. Intégrez la rondelle conique à la vis de fixation du réservoir. Introduisez le vis de fixation et serrez-en les écrous.

  1. Restitution robinet-flotteur ; l’avant-dernière étape du montage de la chasse d’eau neuve :

Préparez un joint pour le filer sur le pas de vis du robinet flotteur. Enfilez par la suite ce pas de vis dans son trou. Une fois cela terminé, consolidez l’écrou de fixation du flotteur et puis, installez le joint fibre dans l’écrou du robinet. En vous munissant de la bonne clé, vous pouvez serrer l’écrou et maintenir le robinet à la fois. .

  1. Mettez la nouvelle chasse d’eau en place :

La hauteur du nouveau mécanisme de chasse doit parfaitement correspondre à la taille du réservoir. Il vous faudra par la suite installer le mécanisme tout au fond du réservoir, notamment sur sa base. La fixation s’opère par rotation manuelle tournant à quatre vingt dix degrés dans le sens d’une montre.

Quand le plombier n’est pas disponible : cinq bonnes démarches pour détartrer son chauffe-eau

  1. Débranchez votre chauffe-eau :

Mettez le disjoncteur général hors tension et enlevez le fusible de votre chauffe-eau.

  1. Nettoyez-le

Opérer à une vidange n’est pas nécessaire pour un chauffe-eau électrique stéatite. Pour celui d’un chauffe-eau à résistance thermoplongée au contraire, la cuve du chauffe-eau électrique doit être entièrement vidangée.

  1. La vidange est terminée ? Félicitations ! Il vous faudra maintenant récupérer la résistance du chauffe-eau

Une fois votre vidange effectuée, il vous faudra désinstaller la résistance. Elle se place sous le capot de protection et fixée sur une platine que vous devrez aussi dévisser.

  1. Pasteurisez aussi la résistance du chauffe-eau électrique afin de garantir un détartrage à succès. Vous pouvez vous servir d’un détartrant commercial pour purifier la résistance d’un chauffe-eau. Trempez-la quelques heures dans la solution de lavage avant de la nettoyer avec une brosse métallique. Terminez par le rinçage à l’eau chaude.
  1. A la toute dernière étape, pensez à remettre la platine à sa place puis, remettez votre chauffe-eau électrique en marche

Pour le cas d’un chauffe-eau à résistance thermoplongée, replacez la platine simplement. Pour celui d’un chauffe-eau électrique à résistance en stéatite, il faudra remonter le fourreau sur la résistance et restaurer cette dernière dans la cuve. Remplissez-la avant de réactiver votre chauffe-eau.